Les familles sur Facebook: parents, enfants qui fait quoi ?

On parle souvent du profil des utilisateurs de Facebook, et de leurs activités. Mais quelle est la place de Facebook dans une famille ? Comment interagissent ses différents membres entre eux ?

Facebook a réalisé une analyse anonyme d’un certain nombre de profils de différentes familles et en voici quelques informations intéressantes.

La première question que l’on pourrait se poser, c’est de savoir qui ajoute qui en premier entre les parents et les enfants ? On peut se rendre compte que cela varie fortement en fonction de l’âge des enfants.

En effet, avant la majorité ce sont principalement les enfants qui ajoutent leurs parents, ensuite la tendance s’inverse. Existerait-il une certaine pression parentale ?

fb-familles-01

 

Mais une fois ajoutée, qui parle à qui ? Si on sépare garçon et fille, on s’aperçoit que les filles postent presque autant sur le mur de leurs ainés que leurs parents. Là où les garçons sont bien moins actifs, et cela qu’importe l’âge.

 

fb-familles-02

 

Outre les échanges au travers du mur, la majorité des activités se passe par les commentaires de photos, partages de liens, etc. Le graphique suivant nous montre qu’une fois l’adolescence passée, ce sont principalement les parents qui interagissent, probablement car les enfants produisent plus de contenus que leurs parents.

 

fb-familles-03

 

Et quand ils interagissent, que se disent-ils ? Il semblerait que les discussions “on-line” reflètent parfaitement leur version “In Real Life”. Quelles que soient les langues, les mots qui reviennent le plus sont “Fait attention à…”, “N’oublie pas de…”, “Merci pour…”. Ils parlent aussi des membres de la famille, notamment entre mère et grand-mère à propos des petits enfants.

La notion de “protéger” son enfant pour les mères se reflète aussi sur Facebook au travers des mots cités ci-dessus. Là où les pères son plus dans le stéréotype des discussions à propos du sport ou des sujets de la vie quotidienne à propos du travail, de la voiture, de l’argent…

Voici quelques exemples de mots traduits en anglais:

fb-familles-04          fb-familles-05

 

fb-familles-06          fb-familles-07

 

Encore une fois, ce genre d’informations n’a de valeur que si on les intègre de manière intelligente dans sa stratégie sociale. Cela nous prouve aussi que l’image que certains peuvent avoir à propos de cette double personnalité réelle/digitale a des limites. Et que en tout cas, d’un point de vue familial, les réseaux sociaux ne déforment que très peu les relations humaines entre les membres d’un même clan.

Cédric/c





Leave a Reply