Certains d’entre vous l’auront peut-être déjà remarqué en souhaitant commander ce midi, le site est fermé.

Dans une lettre la cofondatrice Chloé Roose nous explique que malheureusement m’entrecroise fait face à trop de coûts de structure et qu’ils n’ont pas réussit à effectuer une troisième levée de fonds qui aurait permis d’assainir le modèle et le rendre plus performant.

Après trois ans, l’un des fleurons des start-ups belges met la clé sous la porte, avec ses 160 personnes.
Néanmoins, un repreneur pourra toujours envisager une reprise dans les prochains mois.

Il y a trois mois, Take eat easy nous annonçait une levée de 30 millions € auprès d’un groupe français, malheureusement après trois mois de discussions, le board a refusé le plan et s’est retiré du deal, signant ainsi la mort de Take eat easy.

J’imagine cependant que les équipes ont dû tout tenter pour trouver une autre issue, mais que ces derniers mois, les investisseurs sont de plus en plus exigeants en termes de ROI et de garanties. Ce qui n’a probablement pas arrangé les équipes de Take eat easy.

J’en profite pour féliciter les fondateurs et leurs équipes pour cette énergie et cette envie de créer un projet fou, je ne pense pas que j’aurais l’énergie de relever autant défis sur une si courte période.

Je ne doute pas que cette expérience leur ouvrira de nombreuses portes pour développer des projets encore plus ambitieux. En tous les cas, la mienne l’est.

Bon vent à eux !

Cedric/c

Laisser un commentaire

About Cédric Cauderlier

Digital strategy & Co-founder @ Mountainview - Blogger - Digital Consultant - Keynote speaker & a lot of other digital things - Ex Danone & Accor

Category

Belgique, Startup